Afin de mettre en œuvre les missions qui lui sont confiées, la direction nationale du CLES s’appuie sur le comité de pilotage. Ce comité est le garant pédagogique et opérationnel du dispositif de mutualisation interuniversitaire.

Il est présidé par le directeur scientifique de la Coordination nationale. Les membres permanents de ce comité sont le directeur scientifique, les directeurs adjoints et les coordonnateurs de pôle ou leur représentant. Sont invités permanents la Présidente de l’Université Grenoble Alpes ou son représentant, le conseiller scientifique du ministère et deux responsables des comités de validation, dont au moins un responsable du comité de validation de l’anglais.
Le comité de pilotage national se réunit au moins quatre fois par an sur convocation du directeur scientifique de la Coordination nationale. Le comité de pilotage peut également se réunir à titre exceptionnel à la demande des deux-tiers de ses membres.

Missions principales

  • Définir et discuter les orientations didactiques et les questions organisationnelles de la certification ;
  • Discuter et arbitrer les questions liées aux pôles (composition, rattachement des centres aux pôles, …) en lien avec les politiques générales de site établies au niveau national ;
  • Formuler un avis sur les dossiers d’accréditation des centres CLES ;
  • Définir la cartographie régionale (par pôle) et nationale des sessions CLES (par langue et par niveau) ;
  • Valider le programme des formations des concepteurs, relecteurs, validateurs, correcteurs proposé par l’adjoint « formation et accompagnements des enseignants », en concertation avec le directeur scientifique ;
  • Formuler un avis sur la candidature des directeurs adjoints à la direction scientifique de la Coordination nationale et sur la candidature des responsables de comité de validation ;
  • Veiller à l’harmonisation des rémunérations appliquées à la conception, à la relecture, à la validation des sujets, à la passation et à la correction des épreuves du CLES ;
  • Définir la stratégie de communication ;
  • Mettre à jour la charte de passation du CLES ;
  • Valider les évolutions et mises à jour des différents kits mis à disposition des centres ;
  • Assurer la mise en place du modèle national de diplôme relatif au certificat de Compétence en Langues de l’Enseignement Supérieur.