L’Université Grenoble Alpes, en charge de la coordination du certificat de Compétences en Langues de l'Enseignement Supérieur (CLES) au niveau national depuis le 10 avril 2013, a mis en place, en lien avec le Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (MESRI), la sous-commission « CLES » au sein de la « Commission de la formation et de l’insertion professionnelle » de la CPU (CPU) et les coordonnateurs de pôles, une nouvelle structure de la Coordination nationale CLES garantissant un fonctionnement collégial de la certification.

Le MESRI

Le CLES a été mis en place par le Ministère de l’éducation nationale en mai 2000, pour favoriser et valoriser la maîtrise des langues par les candidats. Il facilite donc à la fois l’insertion professionnelle et l'ouverture à des mobilités et des carrières internationales.

La CPU

Une sous-commission CLES est créée au sein de la « Commission de la formation et de l’insertion professionnelle » de la CPU afin de veiller à un pilotage politique collégial, dans le respect de l’esprit de mutualisation du CLES.
Elle est présidée par le Président de l’université chargée de la Coordination nationale CLES (l’Université Grenoble Alpes pour la durée de la présente convention). Elle est constituée des présidents des établissements qui accueillent les pôles CLES et des présidents des établissements auxquels sont affectés les directeurs adjoints à la direction scientifique. Elle se réunit une fois par an pour définir les axes stratégiques de la collaboration des pôles, de la promotion du CLES et des liens avec les autres ministères.

Elle propose une harmonisation au niveau national des décharges accordées par les établissements aux membres du réseau CLES (coordonnateurs de pôle, responsables de centres et de comités de validation CLES) ainsi que des tarifs et rémunérations appliqués par les établissements pour l’organisation du CLES (conception des sujets, passations et corrections des épreuves).

La Coordination nationale CLES

La Coordination nationale est composée de la direction nationale et de l’équipe administrative en charge des décisions relatives à la certification.

Sur le plan institutionnel, le CLES fonctionne, depuis sa création, selon un principe de mutualisation entre les établissements d'enseignement supérieur, pour tout ce qui relève de la conception des sujets et de l’organisation à l’échelle régionale et nationale. C’est la Coordination nationale, dont le pilotage est assuré par l’université Grenoble Alpes depuis le 10 avril 2013 en vertu d’une convention tripartite avec le MESRI et la CPU, qui est garante de cette mutualisation.


Le comité de pilotage national de la certification

Le comité de pilotage national est le garant pédagogique et opérationnel du dispositif de certification interuniversitaire. Il apporte son soutien à la direction nationale du CLES afin de mettre en œuvre les missions qui lui sont confiées.

Le comité de pilotage est présidé par le directeur scientifique de la Coordination nationale. Il est composé des directeurs adjoints et des coordonnateurs de pôle ou leur représentant. La Présidente de l’université Grenoble Alpes ou son représentant, ainsi que le conseiller scientifique du MESRI et deux responsables des comités de validation, dont au moins un responsable de comité de validation de l’anglais, sont invités permanents du comité de pilotage.

Le comité scientifique

Le comité scientifique a une fonction consultative sur la qualité scientifique des contenus et des procédures du CLES. Il est également force de proposition sur les questions d’évaluation formative et certificative auprès du comité de pilotage et de la direction scientifique du CLES.